Varkala, suite et fin…

Publié le par Cécile

Varkala, suite et fin…

 

Aujourd’hui mardi 6 novembre, nous vivons la première journée entière de mauvais temps du séjour indien.

Un temps où l’expression « rideau de pluie » prend tout son sens.

La visibilité est réduite à 3 mètres, on est trempé comme des soupes en moins de 10 secondes.

Ce doit être ça, la mousson, et nous en essuyons la fin de la queue…

Il fait chaud, on est moites, le linge est trempé, on a connu plus confortable !

D’autant que depuis hier soir, il y a une coupure d’eau dans la GH !

A la guerre, comme à la guerre : nous rentrons du petit dej’ trempés, nous nous déshabillons, et nous ferons l’école à poil aujourd’hui !

 

Hier soir, nous avons été invités à dîner chez nos hôtes : Elina, finlandaise ; son mari Zubin, indien et leur petit garçon Léo.

Les gars ont retrouvé chez eux avec un plaisir non dissimulé la télévision avec des dessins animés. Je suis dépitée !!

 

Ce matin, nous avons été invités au petit dej’ par Ngawang, l’amie tibétaine. Et impossible d’inverser l’invitation !! J’essaierai de la « coincer » demain matin avant notre départ, pour enfin pouvoir lui offrir un repas !

 

J’ai profité du mauvais temps d’aujourd’hui pour faire des choses qu’on a pas envie de faire quand le soleil est là et que la mer nous appelle.

J’ai réservé des billets d’avion pour qu’on remonte dans une dizaine de jours vers le Rajasthan… En train, le voyage aurait duré 3 ou 4 jours et le séjour indien n’est pas extensible.

J’ai ensuite expédié par « TNT », un transporteur express, un paquet de babioles en France, ainsi que la série N°3 du CNED de Cassandre : yessssss ! Je suis presque plus soulagée qu’elle de cette étape !

(TNT m’a rappellée ce soir de Trivandrum, car mon paquet contient des chaînes de chevilles et autres breloques, et ils ne peuvent pas envoyer de choses en argent. Je ne pense pas que ce soit réellement de l’argent, mais bon, ils envoient tout mon paquet, sauf ça, et je récupèrerai mes petits bijoux à notre passage à Trivandrum).

Les gars ont fait du courrier, il ne nous reste qu’à trouver des timbres et une poste, et certains de vous auront le loisir de recevoir une petite carte…

 

Ce soir, je boucle les bagages. Nous avons décidé de quitter les lieux pour Kollam et Peryar. Zubin voulait nous emmener promener aux alentours de la ville, le temps ne l’a pas permis. Tant pis, nous continuons notre route.

 

Ce matin mercredi, après un copieux dernier petit déj’ Varkalais, nous faisons nos adieux à tous nos nouveaux amis d’ici. Comme à l’accoutumée, les enfants n’ont pas envie de partir, mais sautent avec joie dans le taxi qui vient nous chercher pour Kollam !

Nous arrivons dans un hôtel un peu défraîchi mais très bon marché et très joliment situé sur le lac. Le temps de faire un peu de lecture et nous partons pour une après-midi de pirogue sur les back-waters. Ce sont tous les canaux qui longent tout le littoral kéralais.PIROGUE-1-copie-1.JPG

La promenade est magnifique, au milieu de la verdure, des oiseaux en tout genre, du silence (notable en Inde…). Nous « piroguons» avec un sympathique couple d’italiens, Paulo et Emma, qui voyagent beaucoup et qui ont tout un tas de bons plans à me donner pour la suite  du voyage asiatique !

Nous apprenons comment faire de la corde avec de la fibre de coco. Les gars feront à cette occasion un petit texte dans la rubrique des « copains » et si j’y arrive je mettrai un film.

Ils sont curieux d’apprendre et intéressés par ce qu’on leur montre. Les cordes ne sont pas franchement régulières ou bien réalisées, mais ils en sont très fiers !!

Ils apprennent aussi à faire des colliers avec des nénuphars.

Nous verrons des cultures d’écrevisses, des martins-pêcheurs, des hérons… une bien belle balade !

Le soir en rentrant à la maison, nous voyons des roussettes, ils sont étonnés ; ils n’avaient jamais vu de chauves-souris aussi énormes.

La soirée se passe tranquillement à l’hôtel, chacun étant content de retrouver son lit. Mais c’est sans compter que demain, c’est Dipavali, grande fête indoue, et que les pétards et autres feux d’artifices explosent jusqu’à une heure avancée.

 

Aujourd’hui jeudi, c’est reparti pour une journée de bateau, mais dans un autre style : 24h de « house boat », comme son nom l’indique, un bateau-maison !  HOUSE-BOAT-1.JPG

 

HOUSE-BOAT-2.JPG  HOUSE-BOAT-3.JPG

C’est le luxe !! Les enfants en ont plein les yeux, moi aussi d’ailleurs. Et quel plaisir de se faire une parenthèse de calme et de silence sur les back-waters, loin du tumulte !

HOUSE-BOAT-4.JPG  HOUSE-BOAT-5.JPG

Le paysage est magnifique, plein d’oiseaux, nous glissons l’eau.

L’équipage est sympa, amusé par notre joyeuse équipée.

HOUSE-BOAT-6.JPG  HOUSE-BOAT-7.JPG

 

PETIT-MATIN-HOUSE-BOAT.JPG

Nous arrêtons dans les rizières qui sont en train d’être fauchées, je prends quelques photos des engins agricoles pour Thierry et Pascal, les moissonneuses sont sur des chenilles pour ne pas s’embourber…

RIZ.JPG  RIZ-2.JPG  RIZ-3.JPG

La soirée se passe à bord, calmement, les enfants font un jeu, je bouquine.

Nous essuyons pendant la nuit un formidable orage : nous n’en menons pas large sur notre rafiot !!

 

Publié dans Inde 15 oct -15 dec

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

randrianaina guillaume anthony 12/11/2007 09:32

salut mes tresoresj ai lu votre dernier messages je suis tres envie de vous suivre j avais de plant vandre ma voitur a tana mais la voitur est perdu alors je suis dans la merde  ici a fort dauphin j ai pas de billet retour aussi j ai plu envie de retournerais a lareunion cecille si tu as de possiblite aide moi je part tout de suite vous rejoindre je jouerais avec debork  le dimanche prochene pour vivre c est dur  voila mes nouvel j habite avec cet adress email(tsilavo2000@yahoo.fr ) alors repond moi vite raconte moi votre aventures je vous aimez vous mes manques terrible                                                                   bisous

Thierry 11/11/2007 17:23

Salut Cécile!Merci pour cette petite pensée en voyant ce matériel, qui hormis les chenilles ressemble fort au nôtre en plus petit. Nous suivons régulièrement  le récit de ton périple qui nous fait rêver à chaque épisode...Le sud nous paraît bien différent des régions du nord que nous avons visitées, nous attendons là encore tes impressions.Valentine a cru que la photo de Merlin avec la feuille en forme de coeur lui était destinée, elle ne comprenait pas que le blog était adressé à tout le monde ( grosse déception!)Bisous et bonne route