Autobiographie d'une Courgette

Publié le par Cécile



De Gilles Paris
Editions J'ai Lu



Ce livre nous a été envoyé pour Noël par Marie-Hélène.

Tout d'abord, Cassandre l'a lu. Enfin, je devrais plutôt dire dévoré!
Je dois dire qu'à part La Vénus d'Ille et le Bourgeois Gentilhomme qu'elle a lus, mais sans les dévorer,( normal, ils sont au programme du CNED, alors quand c'est imposé, c'est moins marrant)  elle est presque autant  papivore? livrivore? bibliovore? que moi dans ce voyage.


Et puis ensuite je l'ai lu. Mais à voix haute, à la demande des gars.
On n'en a fait qu'une bouchée.
J'en ai même eu mal à la gorge de parler si longtemps à voix haute! 
On s'est tous régalés, Cassandre y compris qui a replongé avec nous!
Emotion, fous rires, tous les ingrédients y étaient pour de très bons moments en famille.

Merci Marie-Hélène!

Courgette a neuf ans et tue accidentellement sa mère alcoolique.
Il se retrouve alors dans ce que certains appellent "la prison", d'autres "le foyer", et d'autres encore la "maison d'accueil" ou "Les Fontaines".
Une nouvelle vie s'offre alors à lui, une vie qu'il voit, selon ses nouveaux amis, "en couleurs" ou "avec du soleil", du haut de ses neuf ans.
Il y a Simon, qui sait tout sur tout le monde, Jujube, qui ne pense qu'à bouffer, Béatrice, qui met toujours ses doigts dans son nez, Alice, qui se cache le visage derrière les cheveux, Ahmed, qui pleurniche toujours avec son lapin nounours, les frères Chafouin, qui ne pleurent jamais.
Et puis Rosy, Geneviève, Colette, Pauline, Charlotte, Ferdinand, Yvonne, monsieur Paul, François, et Michel, les adultes qui s'occupent des enfants des Fontaines.
Et enfin... il y a Raymond, le gendarme, qui se prend d'amitié pour Courgette, et la belle Camille, dont il tombe amoureux...

Une écriture enfantine, un regard porté avec naïveté et optimisme sur la vie d'enfants écorchés dès le plus jeune âge. Emouvant.


Publié dans Rubrique livres

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article