Les 4000 îles

Publié le par Cécile



Comme l’a si bien remarqué Dominique… le blog s’est effectivement retrouvé en stand by pour cause de vie sauvage !!!
Nous voilà bien rentrés et je vais faire un petit saut de quelques jours (semaines ?) en arrière pour vous raconter tout ça…

Vientiane est une toute petite capitale (200 000 habitants) que l’on peut parcourir facilement à pied ou à vélo.




Nous y faisons escale essentiellement pour y régler certains papiers, et cela se passe vite et bien : 2 jours suffisent pour faire prolonger nos visas (on a envie de rester encore un peu dans ce si chouette pays) et demander notre visa pour la Birmanie (prévoyance, prévoyance... eh oui, moi aussi j'évolue!!).

Une intense chaleur pas trop humide (entre 35° et 40°) fait que nous allons doucement. À la tombée de la nuit, se mêlent à cette chaleur  les effluves des arbres à fleurs : frangipaniers et jasmins et autres donnent à la ville une atmosphère entêtante. J’aime.

 














Nous passons beaucoup de temps dans le centre culturel français qui regorge de trésors : les enfants font des cures de BD, et moi de journaux. J’avais loupé l’épisode people avec Carla… me voilà complètement au jus maintenant : merci Paris Match pour les photos et  Le Canard Enchaîné pour « le journal de Carla B. ».
La piscine également nous fait de l’œil ; bref, nous ne verrons pas grand-chose de Vientiane !

Une nuit de bus , deux heures de minibus et dix minutes de pirogue plus tard (c’est la première pirogue que nous reprenons depuis l’accident : Cassandre n’est pas rassurée), nous voilà dans un nouveau bout du monde, frontière sud du Laos avec le Cambodge, dans un endroit nommé les 4000 îles.



C’est de toute sa trajectoire, la partie la plus large du Mékong : 14 kms d’une rive à l’autre qui laissent apparaître des centaines ou des milliers d’îles, selon la saison. Certaines sont habitées, d’autres se réduisent à de petits bosquets ou à de simples rochers.
Nous choisissons l’île de Don Det et allons nous y installer tout au bout, dans un petit bungalow de bois, chez une chouette famille avec des enfants en bas âge.
Tout de suite, chacun vaque à ses occupations favorites : hamac (Ambroise y dormira toutes ces chaudes nuits)






,




 lecture,


 (y'en a qui cumulent deux plaisir en même temps...)










baignade,











promenade, pêche (Merlin passe ses journées et ses soirées à traquer, et moi du coup mes repas à manger de la friture !! )

L’endroit nous impose sa quiétude.

 





























Comme à Muang Ngoi, pas d’électricité ici : le village tombe dans l’obscurité et le silence à 22h, même en cette période de fête de l’eau.
Et à 6h du matin, il se réveille, au rythme des pirogues qui se mettent en route, du soleil qui se lève, des gens qui se toilettent dans le Mékong, des coqs qui s’agitent des ailes et du gosier.

La fête de l'eau ou "Bun Pi Mai" célèbre la nouvelle année lunaire.
On fait le ménage, on asperge d'eau les statues de Bouddha, on fait des offrandes, on se lace des petits bracelets de coton blancs aux poignets en guise de porte chance, et ... on s'asperge d'eau. La saison sèche touche à sa fin, et on a donc le droit de gaspiller de l'eau pour la fête ...
Le commando est  parti dans la journée, trop content de l'occasion...

 
 



















C'est aussi l'occasion de boire du Lao lao... whisky local, qui, si ça ne suffit pas, est mélangé à la bière...

 La fête dure la semaine entière...











Comme à chaque fois que l’école a été faite quelques jours à l’oral, la reprise les fesses sur une chaise et les mains sur les cahiers est laborieuse. Il nous faudra quelques jours pour enfin retrouver une ambiance studieuse              « sereine ».

Les balades en vélo font aussi une grande partie de notre programme, avec des bicyclettes plus ou moins bien entretenues, ce qui fait que certains jours, au lieu de rentrer sur les rotules, nous rentrerons sur les jantes… et d’autres, nous ferons des concours de déraillages. Mais grâce à ces nouvelles aventures, Cassandre est devenue une vraie mécano et Ambroise ne râle « presque » plus en cas de crevaison, même si ça fait mal aux …ouilles de rouler sur le métal !

 
















Une semaine toute simple, toute cool, faite de belles rencontres. Le bonheur.



Réponses au courrier des lecteurs :

-    Bon je vais arrêter de vous proposer des supers jeux… ou alorsil vous faut des récompenses??? La plantation de l’article précédent était des mûriers. Dont on se sert pour faire l’élevage des vers à soie, la fabrication du thé de mûrier, la nourriture des chèvres et bien sûr les jus et shakes trop délicieux avec les mûres !

-    Didier, contente de te compter parmi nous ! J’espère que tu vas bien, ça fait un bail… hein ?

-    Sophie P., merci de ton message qui m’a beaucoup touchée. Je te fais plein de bisous !

-   Galette, oui la cafrine change, mais ce n’était pas dur de te battre coté roploplos, hein ? ;-)





 












Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Marc L 30/04/2008 18:04

En fait, je n'avais pas raté d'épisode et j'en suis très content. Vous suivre, c'est un peu y participer et vous témoigner de notre présence à vos côtés.Tu auras remarqué que pour vous suivre, il faut être à côté!!!! Bises à tous et à la prochaine étape!!

Aurélien 28/04/2008 16:24

Bonjour à tous les 4.Je ne vous demande pas comment ça va...tellement de monde doit déjà le faire :-)on sent que tout baigne!A Paris tout va bien...métro boulot dodo! je n'ai jamais été aussi proche de ce vieux dicton!J'ai croisé votre "futur chez vous" ça va être bien, quoi que un peu petit comparé aux vastes étendues que vous traversez! Certes, Il y a encore du boulot, mais la douche est terrible!Bisous et mettez-vous en encore pleins les mirettes, pour que nous aussi nous en profitions un max.

Margot 28/04/2008 14:13

Hey, les Couliés-Randri, Quand vous rentrerez dans votre nouvelle maison, vous serez sympa de remarquer à quel point les radiateurs sont bien peints!!

Toche 24/04/2008 12:14

C'est vraiment magnifique...Je trouvais le temps long (c'est que je prends vraiment l'habitude de tes commentaires hebdomadaires ou même plus!) mais quand je vois la sérénité et la quiétude de votre périple...heureusement que le progrès et internet ne sont pas arrivés jusque là! les photos donnent vraiment envie de prendre le temps de se poser. Sinon, continue de nous proposer tes jeux de photo... Franchement, j'aime bien, même si je ne propose pas grand chose!Gros bisous.         Toche

KRI 23/04/2008 10:44

Pardon de t'avoir donné des émotions. je n'ai pas pris le temps...Mais tout va bien et je reprends le rythme. Je crois que j'étais entrée dans la serenité  du sud Laos: les îles du Mékong, les ballades en vélo, même vétustes!, les parties de pêche de Merlin, la décontraction de Cassandre- mais la lecture est sûrement très intellectuelle! et instructive!!! et même la lune invite au farniente...Enfin continue et je te promets d'être présente!Très gros bisous à vous 4