Abécédaire...

Publié le par Cécile




Je mets cet article en ligne car je sais que certains partent demain en vacances, et je voudrais qu’ils puissent le lire avant de nous retrouver… dans 8 jours sur leur lieu de vacances !
Ce ne sera pas le dernier article de ce blog, mais un article que j'écris depuis un moment et que j'aime bien...



A comme… Au revoir.



Le voyage itinérant, c’est aussi apprendre sans cesse à dire au revoir.
Au revoir aux gens que l’on rencontre dans chaque pays, au revoir au guide qui nous a appris tant de choses, au revoir au touriste croisé sur le chemin, au revoir aux amis qui ont dû repartir après de bons moments partagés.
Apprentissage inconfortable, éprouvant certaines fois.
Car  on sait que parfois, souvent même, cet au revoir est en fait un adieu.
En Thaïlande, d’ailleurs, on ne dit pas « au revoir » ni « adieu », on dit « je vais là-bas » en précisant la destination, cela donne un peu plus de légèreté aux circonstances.

B comme… Blog.

Je ne pensais pas m’amuser autant à entretenir ce petit bout de toile.
Le fait est qu’il est petit à petit devenu le lien entre vous et nous.
Les nouvelles de la troupe en même temps que le soutien de l’équipage.
Le moment émouvant où l’on se dit « tiens, lui aussi, elle aussi, pense à nous en ce moment ! »
Et puis voilà un bon moyen de ne pas répéter 50 fois les mêmes choses par mail !!
Elé soulevait dans un courrier d’il y a quelques semaines le problème du devenir du blog. Moi aussi je me demande ce qu’il va devenir, sans doute une histoire parmi tant d’autres qui traînent sur la toile.
Vais-je poursuivre quelque chose ensuite ? Peut-être. J’ai dans l’idée de clore ce blog tranquillement. Peut-être d’en ouvrir un autre sur la nouvelle aventure qui nous attend : la métropole ! Parce que nous nous rapprochons bien sûr d’une partie de nos proches, mais dans le même temps nous nous éloignons physiquement de ceux de la Réunion. Ce serait peut-être un moyen de garder un contact sympa et plutôt régulier. À voir…

D comme… Dormir.



Nous avons dormi cette année dans toutes sortes d’hébergements : petit hôtel crade, petit hôtel propre, bel hôtel, home stay, tente, belle étoile, guesthouse, bus, bateaux ou trains. Adaptation permanente à nos nouveaux lits… Aux nouveaux endroits où on larguait nos rêves ou nos cauchemars.
Après tout  ça, retrouver nos vrais lits sera, c’est certain, un réel plaisir pour nous quatre.

E comme… Ecole.




Je ne parle pas ici de l’école de la Vie, mais de l’école de l’Education Nationale.
CNED pour Cassandre, école en famille pour les gars.
École d’autonomie, école de patience, école d’écoute, école à mettre en pratique dans le quotidien.
École pour moi, école pour eux.
« Tu n’es pas une vraie maîtresse ! ». Eh oui, c’est une réalité !
C’est cette partie qui a été pour moi la plus confrontante du voyage.
Sans doute parce que j’ai une idée fixe de ce qu’est cette éducation livresque et que je limite à l’heure de l’école mes enfants dedans.
Exigence de régularité, exigence de présence, exigence de compréhension.
Et l’enfant avance finalement à son rythme et selon sa motivation, sur d’autres chemins.
Qu’apprend-il quand il court, nage, rencontre et côtoie le monde ? N’est-ce pas ça le véritable apprentissage ?
Merci Monsieur Pennac de m’avoir consolée à ce sujet, grâce à vos « Chagrins d’école ».
Même si elle a souvent été l’occasion de heurts entre nous, ce fut une expérience très riche pour chacun de nous.

F comme… Famille.



Vivre ensemble 24 heures sur 24, 7 jours sur 7 pendant 300 jours est une expérience qui n’est pas donnée à tout le monde.
Elle a été pour moi l’occasion de redécouvrir mes enfants.
De profiter du temps tout simple de les voir bouger, grandir, découvrir le monde,.
De partager avec eux toutes ces découvertes. Non pas pour leur apprendre, mais pour apprendre ensemble.

G comme… Géo Ado.
 
Nous avons été contactés par ce magazine pour que Cassandre témoigne dans un article consacré aux enfants voyageurs. Cassandre s’est investie dans ce qu’elle a écrit et vous pourrez bientôt lire cet article.
Alors, tous à vos kiosques, on vous préviendra de la date de sortie !

K comme… Kri.
 
Une mention toute spéciale à Kri qui a su se mettre à l’ordinateur et à la toile à 76 ans, motivée par le fait de nous suivre au jour le jour.
Elle a sans doute été notre plus fidèle lecteur et est devenue « une accro du net » !
Elle a de cette façon fait perdurer la traditionnelle « lettre hebdomadaire » que Georges avait instaurée pour mon plus grand plaisir, il y a… 18 ans lors de mon installation à la Réunion. Bravo et merci à vous deux pour ce passage de relais et pour votre présence à nos côtés toute cette année.

M comme… « Moon Cup »
(une histoire de filles) 

Je tiens quand même à faire de la pub pour cette géniale invention pas assez connue, que j’ai découverte peu de temps avant le départ. 
« Moon Cup » est une petite coupole qui remplace les tampons périodiques.
Elle nécessite un point d’eau dans les toilettes, chose permanente en Inde et en Asie, assez fréquente en Europe.
Économique et écologique, elle mérite l’attention de chacune, voyageuse ou sédentaire. Un petit geste pour la planète.
http://www.coupemenstruelle.com/


P comme… Plein air.

Une année dans la verte, la belle verte !
Pas de maison donc pas de toit pour la journée à part la chambre.
On a donc baladé, randonné, usé nos chaussures, trouvé des petits endroits sympas pour ouvrir nos yeux ou nos cahiers… Toujours au plein air. Un grand luxe !

S comme… Sodade.

Pas de réelle équivalence en français de ce mot portugais. Mal du pays ? Nostalgie ? Sentiment que je n’ai jamais rencontré durant le voyage, mais que les enfants ont parfois vécu, particulièrement au début et à la fin du voyage.
Comme si au début, il faut réussir à lâcher les amarres et à la fin, il faut se préparer au retour. Transition assez physiologique, finalement…

T comme… Trous

Il y a encore beaucoup de trous dans cet abécédaire… Trous d’air ? Trous noirs ?
Je sais que dans les jours et les semaines qui arrivent vont se déposer certaines choses, et émerger d’autres.
Peut-être ces trous seront-ils comblés dans cet article par la suite, peut-être pas.


V comme… Valises.



Il nous a fallu, bien entendu, replier nos valises à chaque nouveau départ.
Chacun s’occupant de son petit sac et moi des gros sacs.
Jeu de construction. Jeu de patience.
À chaque fois, en tentant de remettre en ordre nos « maisons sur le dos», je revoyais Kri faire et refaire le coffre de la DS et la remorque lors de nos départs en vacances, il y a une trentaine années.
À chaque fois trouver la solution la moins lourde, la moins encombrante.
Se défaire du superflu, ne pas trop se recharger.
En gros, comment vivre avec 10 kg chacun pour un an. Pas toujours facile.

ou encore V… Comme Voyage.




« Un voyage se passe de motifs. Il ne tarde pas à prouver qu’il se suffit à lui-même. On croit qu’on va faire un voyage, mais bientôt, c’est le voyage qui vous fait, ou vous défait ».
Nicolas Bouvier, L’usage du monde













Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Colette C. 24/08/2008 09:16

Y-Comme YES ,you did it ! Great woman ,great children ! Famille formidable!  Evrythings was under control !Et oui le blog va nous manquer! Je commence déjà à relire les pages...Merci Cécile ,j'ai compris un peu plus l'Asie grâce à toi ,à vous ,et retenu de beaux endroits pour un futur voyage...J'espère que nos routes vont se recroiser 1DC4 , au plaisir !Je vous souhaite une excellente rentrée  et bien sûr peut-être quelques nouvelles!...  OK BON VENT à VOUS BISOUS BISOUS

michele hustache 14/08/2008 09:34

vous nous avez bien fait réver.... merci. nous vous souhaitons un bon retour... Les bons lits le confort d'une grande famille... c'est aussi du bonheur... bonne rentrès aux enfants et bonne réadaptation à toi Cécile. Et encore une fois félicitations d'avoir eu le toupet d'inventer ce grans voyage.. toute notre affection. Michèle et Joel

dominique 11/08/2008 19:54

...veuillez accepter mes excuses pour les "S" d'omissssssion de l'article ci dessssus, sans doute l'émossssssion...

dominique 11/08/2008 19:29

Vous n'en reviendrez jamais de vos chemins de traversede votre balade à dos d'horizon, de ses instants en suspensionde ce collier aux perles d'émotion, de vous pendant ces mois de contemplation...Peut être ( réflexion faite à nous mêmes )ce voyage n'aura été que le prétexteà une extraordinaire expérience familiale Vous le savez, c'est bien cela et bien au delà...Et même si les habits de la vie d'ici recouvreront bien vite les effluves de la vie de la bas, vos coeurs respirent désormais des parfums indicibles qui exhaleront pour une vie ou deux le plus profond de vos belles âmes.Vous resterez de notre propre voyage une heureuse et précieuse rencontre. A travers vous, c'est un peu de nous qui rentre aussi...Bravo les cocos et chapeaux, chapeaux, chapeaux, triple chapeaux bas à Cécile pour avoir porté sur ses épaules, de bout en bout, cette incroyable promenade...Respect teinté d'admiration Madame !Même si vous n'en reviendrez jamais...Pour l'heure, revenez nous bien, belles et beaux, tels que vous êtes !Dom & Cie

Véro 11/08/2008 10:09

Merci,merci et encore merci pour ce merveilleux blog qui nous a permis de suivre vos aventures durant ces mois. ( cela va nous manquer! ) Vous allez revenir la tête chargée de souvenirs que vous aurez bien l'occasion de partager encore à Courtisols!! une page se tourne et une autre s'ouvre avec les retrouvailles familiales à Groix. Encore de bons moments à partager!! Grosses bises à vous 4, bon retour, bon rétablissement à Ambroise et ....... au plaisir de se voir à Courtisols!!           Véro. P (Courtisols)